Les 80 ans de Chokotoff, une icône bien belge pour chaque génération

La réédition de l’emballage rétro et une campagne Facebook ponctuent ce moment clé d’un brin de nostalgie

Jeudi 26 mars 2015 — Chokotoff existe depuis 80 ans. Créé en 1934, ce bonbon au chocolat fait depuis lors partie du patrimoine gastronomique belge et est inscrit dans l’inconscient collectif : génération après génération, nous grandissons avec cette friandise légendaire. Cette authenticité, combinée à l’innovation sur le plan du développement de produit et du marketing, s’est révélée être la clé du succès. Épinglons la variante blanche commercialisée temporairement en 2010, la campagne spéciale Diables Rouges ou encore les inoubliables spots publicitaires des années 1980 et 1990. Aujourd’hui, Chokotoff remonte le temps et profite de son 80e anniversaire pour rééditer l’emballage des années 1970 et ses célèbres « triangles dorés », un motif que la marque fut la première à lancer sur le marché. En associant cette réédition à une campagne Facebook qui invite les internautes à partager leur moment Chokotoff suprême, la marque joue résolument la carte de la nostalgie. 

Le caramel préféré des Belges

Quelque 10 % des Belges mangent un Chokotoff au moins une fois par an, ce qui représente 330 000 exemplaires vendus chaque jour. On ne sera dès lors pas surpris que 9 Belges sur 10 connaissent ce bonbon. Plus de 470 000 familles sont, par ailleurs, de véritables mordues de Chokotoff. Un succès que la marque doit avant tout à la qualité et à l’authenticité du produit : la recette n’a pas changé depuis 1934 et garantit toujours un goût intense et unique de chocolat, qui dure longtemps… très longtemps. Comme l’affirme la marque : un Chokotoff, c’est 10 minutes de plaisir intense. Le nom du caramel traduit d’ailleurs cette idée : Chokotoff est l’acronyme de « chocolat » et « -toff », qui veut dire « sympa » en brusseleir. À noter également que le Chokotoff est fabriqué en Belgique depuis sa création. Bref, une icône bien de chez nous !

Pionnier du design et du marketing

L’emballage est tout aussi emblématique que son contenu. Début des années 1920, la maison-mère Côte d’Or lance, et c’est une première, le motif à damier : les « triangles dorés ». Le « wrapper » ressemble à un nœud papillon, un symbole qu’arborent aujourd’hui plusieurs personnalités belges. À l’été 2013, Chokotoff lance un emballage « endiablé » dans le cadre de la campagne Diables Rouges. La marque associe ainsi son design bien pensé aux grandes réussites belges. Elle se réinvente aussi constamment : pensez aux variantes au chocolat blanc et au lait destinées à séduire encore plus de profils gustatifs et de papilles. Elle reste néanmoins fidèle à son goût unique. « Un facteur de succès que nous devons absolument préserver, pour toujours », souligne Baudouin Michiels, le fondateur.

Réédition de l’emballage rétro et action Facebook : une ode à la nostalgie

À l’heure où Google planche sur une version hautement technologique du View-Master, il n’y a pas l’ombre d’un doute : le rétro a la cote. Il n’en va pas autrement pour le Chokotoff proposé dans son emballage original. À l’occasion du 80e anniversaire de la friandise, l’emballage des années 1970 reviendra temporairement garnir les rayons des supermarchés fin avril. Une campagne Facebook  nous invite d’ores et déjà à partager nos moments Chokotoff suprêmes. « Rien de tel pour faire honneur à notre friandise et remercier les fans pour leur fidélité », précise Elke Vaes, marketing manager chez Côte d’Or. La nostalgie à l’état pur… Un sentiment que ravive chaque Chokotoff chez la plupart d’entre nous. Personne n’a, en effet, oublié le spot publicitaire mettant en scène la jeune fille aux lunettes de soleil, ni celui présentant la dernière volonté du gringo. Sans parler de ce moment (ô combien rare) où vous avez découvert la fameuse ligne dorée sous le papier argenté de votre Chokotoff ! Autant de raisons de fêter dignement le 80e anniversaire de cette divine friandise et d’entretenir le mythe.

___________________________________________________________________________________________

À propos de Côte d’Or

Côte d’Or ravit les papilles des amoureux du chocolat depuis plus de 130 ans. Tout a commencé en 1883, lorsque Charles Neuhaus, maître chocolatier, créa la marque Côte d’Or, un clin d’œil à la Côte d’Or (actuel Ghana) qui fournissait une partie des fèves de cacao.

Depuis, l’histoire de cette tablette de chocolat éternellement jeune s’est transformée en une saga ponctuée par plus de cent produits et saveurs. Côte d’Or est encore et toujours maître de sa propre production. L’entreprise contrôle aussi l’ensemble du processus de production, du choix des fèves de cacao à la production. Aujourd’hui, Côte d’Or est sans nul doute une marque internationale. La fidélité à son goût intense si unique s’explique par une recette immuable (une teneur élevée en cacao et la qualité irréprochable et invariable des fèves), par le savoir-faire de la maison Côte d’Or et par des innovations à succès. La marque est commercialisée dans 89 pays. Des États-Unis à Dubaï, de la Russie à l’Australie, en passant par le Moyen-Orient… La marque fait partie du groupe alimentaire Mondelēz International, Inc. (NASDAQ : MDLZ), acteur mondial dans le secteur des en-cas avec un chiffre d’affaires de 34 milliards USD en 2014. Mondelēz International propose de délicieux instants de plaisir aux consommateurs de 165 pays en qualité de leader mondial sur le plan du chocolat, des biscuits, des bonbons, du café et des boissons en poudre. 

Chokotoff pub '80

Cote d’Or pub '90

Premier emballage Chokotoff
Elke Vaes, Directrice du marketing Côte d'Or
Baudouin Michiels, Fondateur